samedi 11 février 2012

Permanence d'accueil et de solidarité du 11 Février

La maison des associations de Montrouge est bien vide en ce samedi matin... Il est pourtant déjà 9h30 mais le calme règne en maître dans les couloirs. Nous sommes un samedi matin de permanence d'accueil et de solidarité, ça change de l'ambiance de distribution !

Quelques chaises devant la salle, on sort les dossiers et on se prépare à 2 heures de permanence. On ne sait jamais vraiment combien de personnes viendront, entre ceux qui ont contacté le Secours Populaire et ont été orientés vers la permanence mensuelle (qui ne viennent pas toujours) et les visites imprévues.
En ce samedi 11 Février, nous accueillerons 6 personnes dont 5 nouvelles familles venant s'inscrire pour la première fois... La barre des 80 familles approche à très grands pas.

Deux personnes assurent les permanences, par roulement : Laurent, Isabelle, Amandine, Marie-Claude et quelques autres bénévoles souhaitant mieux connaitre les permanences.
Ils prennent le temps d'écouter, d'expliquer les démarches aux personnes accueillies, les rassurent et les guident dans les méandres de notre administration, grâce aux informations fournies par la fédération, et beaucoup de bonne volonté, d'altruisme et de recherches internet ou à la mairie !
Le Secours Populaire Français aide ainsi des personnes ayant besoin d'aide pour payer leur chauffage, leur électricité, pour aller en transports en commun à des entretiens d'embauche, oriente vers des associations à même de traiter les traumatismes, la violence... Ils prennent aussi le temps d'un sourire et de quelques gouzi gouzi aux bébés, c'est l'occasion de mieux se connaître.
Néanmoins, la bonne humeur fait souvent place aux situations familiales et humaines les plus difficiles. Une fois mises en confiance, les personnes accueillies exposent leur histoire et il n'est alors pas rare que quelques larmes coulent. Il faut donc savoir rassurer et montrer que dorénavant ils ne sont plus seuls pour faire face.
Le petit bilan avant de repartir chacun chez soi permet souvent aux bénévoles présents de mieux digérer cette matinée dure et douce à la fois.

Aucun commentaire: